Est-il possible de faire du théâtre sans être comédien ? La réponse est oui et Corinne Dadat nous le prouve avec un humour et une sincérité désarmante. Mohamed El Khatib a proposé à cette femme de ménage de venir sur scène raconter son histoire après l’avoir observée nettoyer la salle dans laquelle il gérait un stage de théâtre. Coup de foudre. Au Monfort (puis à la Colline), un rayon de vitalité, de bonne humeur et de franchise éclaire le plateau. Et cela fait du bien.

Corinne Dadat a cinquante-quatre ans. Plus de trente ans qu’elle occupe la fonction de femme de ménage. Pas le temps de faire un burn-out, réservé aux riches. Elle s’active Mme Dadat. Ce petit bout de femme se confie face à un public attentif : des relents de Strip-Tease surgissent, on adore son côté cash sans blabla inutile. L’empathie est naturelle envers cette mère courage qui ne se plaint jamais mais qui évoque simplement la réalité de sa situation. Son métier, souvent dédaigné et ignoré de la population, est mis sur le devant de la scène. Elle est pétillante Corinne. Son regard malicieux et très expressif en dit long. Son langage fleuri, ultra spontané, est rafraîchissant. Sa complicité avec El Khatib ne fait aucun doute et leur dialogue ping-pong regorge de gentilles piques.

Une femme attachante
On est aussi ému lorsque Corinne Dadat évoque sa famille : l’absence de sa mère qui lui pèse, son amour pour ses enfants pour lesquels elle tient absolument à ce qu’ils aillent au bout de leurs études pour ne pas s’engager dans la même voie qu’elle.

En contrepoint, une danseuse soutient Corinne et met à contribution son corps pour mettre en gestes les mots de la technicienne de surface. Élodie Guézou, superbe de souplesse, se lance dans un ballet de la serpillière étonnant et inattendu. La jeune femme aussi se dévoile et expose son mal-être, la précarité de son emploi, ses doutes. Effet-miroir brillant.

En acceptant de se livrer, Corinne Dadat touche car on sent bien que rien n’est calculé chez cette femme. Cette sincérité, aux antipodes finalement d’un quelconque rôle théâtral, ne manque pas d’émouvoir. ♥ ♥ ♥ ♥

MOI, CORINNE DADAT de Mohamed El Khatib. M.E.S de l’auteur. Monfort-Théâtre. 01 56 08 33 88. 50 min.

© Virginie Meigne

Publicités