VIRGINIE-HOCQ_THEATRE-DE-PARIS JPEG

 

On reproche souvent aux humoristes d’enchaîner leurs sketchs sans réel fil conducteur. Virginie Hocq répare cette injustice dans Sur le fil au Théâtre de Paris avec un séduisant abattage et une humilité folle.

Visage de biche, taille de guêpe et mots vachards : voici un portrait animalier rapidement esquissé de Madame Hocq qui nous livre une confidence. Son grand sens de l’empathie l’amène à tirer le fil d’existences anonymes ou illustres et à se glisser dans le destin de ces femmes au caractère pour le moins bien trempé.

La comique se montre imparable et redoutable en portraitiste de la psyché féminine. De l’hôtesse de l’air alcoolique en passant par la mannequin pour paquet de cigarettes, lointaine cousine de Marge Simpson sans oublier la bourgeoise tentant de sauver son couple en s’ouvrant aux partouzes ou cette épouse inconsciente mariée à un tueur en série, Virginie Hocq glisse avec allégresse d’un costume à l’autre avec la même conviction. Mention spéciale à Marie-Antoinette métamorphosée en tortue suite à une robe empesée et adepte de la binouze…

Quel plaisir de bien installer ses personnages, sans se presser : chaque fil occupe ainsi le devant de la scène une bonne dizaine de minutes, le temps de s’attacher à ces profils extrêmes et normcore à la fois. La mise en scène au cordeau d’Isabelle Nanty déploie de solides attaches structurelles et formelles, notamment par le jeu d’éclairages malicieux, des costumes parfois extravagants et la présence de fils plus ou moins métaphoriques. Toujours agréable de constater qu’un seul(e) en scène peut aussi bénéficier d’une recherche approfondie, à mille lieues d’un simple statisme s’appuyant sur la tchatche de l’humoriste…

Virginie Hocq est une parfaite girl next door : elle le sait et en joue en établissant un lien constant avec son public qu’elle soit entremetteuse, secouriste ou déménageuse. Du coup, elle dégage une fraîcheur et une spontanéité sympathiques et un véritable plaisir à se donner en spectacle sous les yeux d’un auditoire conquis d’avance.

Ainsi, on se lance avec de grandes enjambées Sur le fil tendu et convivial de Virginie Hocq, talentueuse imitatrice et comique accessible. On l’affirme depuis longtemps mais les femmes ont définitivement remporté la palme de l’humour et Mme Hocq rejoint naturellement le Panthéon des grandes actuelles du rire (avec Constance, Caroline Vigneaux, Bérengère Krief entre autres). ♥ ♥ ♥ ♥

K57A0547

Publicités